Et je suis sur la terre, par Sabine Dewulf

« Plus d’une nuit ce rêve » sont les mots qui ouvrent Et je suis sur la terre, de Sabine Dewulf (éditions L’herbe qui tremble, 2020) : rêve récurrent, ou rêve contenant toutes les nuits ? Où allons-nous quand nous sommes emportés par le sommeil, nuit après nuit ? Vers quels lieux revenons-nous sans cesse en les reconnaissant tout en […]

Géographie, par Anne-Sophie Barreau

Avec Géographie (éditions Jean-Claude Lattès, 2019), Anne-Sophie Barreau nous livre une fiction aussi déroutante que l’était MacGuffin (éditions publie.net, 2014), que j’avais beaucoup aimé. Au contraire du texte de MacGuffin, qui se déployait à partir de photographies, celui de Géographie n’a de cesse de rappeler que sa narratrice, qui consigne dans un journal intime tenu […]

paysage augmenté, par Virginie Gautier et Mathilde Roux

Il y a des mots qui étendent le paysage quand on les lit, ils créent des lisières, illuminent le mystère, donnent envie de partir explorer les territoires qu’ils chevauchent… Je pense en particulier à ceux de Mathilde Roux et de Virginie Gautier, quand ils se présentent et se renforcent ensemble, combinés sous la forme de […]

Connaître et valoriser la création littéraire numérique en bibliothèque, sous la direction de Franck Queyraud

Amis bibliothécaires, éditeurs, écrivains, poètes, hommes et femmes, lecteurs et lectrices, j’ai lu ce livre hier soir et l’ai trouvé passionnant, très complet, pertinent et fertile. Il est édité par le bibliothécaire Franck Queyraud, qui anime le beau et foisonnant blog flânerie quotidienne et avec qui dans le passé j’avais adoré échanger entre autres des […]

mohair, par Max Fullenbaum

Un jour d’août, très chaud comme tous les jours d’août que connaît Tel Aviv, je reçois dans ma boîte aux lettres un livre d’un blanc immaculé que le soleil estival ne parvient pas à réchauffer, et pour cause : moi aussi quand je l’ouvre et commence à le lire je deviens blanche et froide et je […]

Raymond Farina L’Oiseleur des signes, par Sabine Dewulf

Sabine Dewulf livre une lecture très riche de l’œuvre de Raymond Farina dans son livre Raymond Farina L’Oiseleur des signes, publié aux éditions des Vanneaux (coll. Présence de la poésie, 2019). Je ne suis pas capable d’en dire grand chose, tellement la monographie est admirable de profondeur, d’intelligence, de précision, de clarté, de sensibilité, sinon […]

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut