Maud Martha, de Gwendolyn Brooks

Maud Martha est le seul roman écrit par la poète afro-américaine Gwendolyn Brooks, qui a reçu le Prix Pulitzer pour son recueil Annie Allen (1949 – cela fit d’elle le premier écrivain noir à avoir été récompensé de ce prix).

Gwendolyn Brooks devant sa machine à écrire. Photo: Getty Images.

Maud Martha a été publié en 1953 par Harper & Brothers. Il s’agit d’un roman autobiographique terriblement touchant, au style très original, fin et épuré, qui livre dans 34 chapitres s’apparentant à des vignettes des pans de la vie de la communauté noire de Chicago (la plus grande alors après Harlem) dans les années 20, 30 et 40 — en particulier les aspirations et les désillusions des femmes et des enfants –, à travers l’histoire d’une petite fille noire de famille modeste, née en 1917, qui grandit et devient femme dans le Chicago noir des années 1940.

Maud Martha est enfin ré-édité en mai 2022 par la maison anglaise Faber and Faber. Bernardine Evaristo a dit de ce livre qu’il était un « lost literary treasure » : un trésor littéraire oublié.

La prose de Gwendolyn Brooks est à la fois sobre et poétique, ce qui n’est pas surprenant quand l’on sait que les récits brefs qui composent Maud Martha étaient au départ des poèmes, plus précisément une série de 25 poèmes portant sur la vie d’une famille américaine noire, intitulée « American Family Brown ». Le manuscrit rejeté a été remanié et transformé par son auteure pour donner le roman Maud Martha.

La traduction française (de Sabine Huynh) paraîtra aux éditions Globe en 2023.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut