Les colibris à reculons

 

Les colibris à reculons
Poèmes de Sabine Huynh
Illustrations de Christine Delbecq

éditions Voix d’encre, 2013

 

« Ces poèmes peuvent se lire comme une topologie de l’exil, dans le sillage des drôles d’oiseaux qui les traversent : pies silencieuses, oiseaux oniriques, effarés, grèbes errants, hérons cendrés hébétés, corbeaux orchestrant l’aube, fous pélagiques hurleurs, oiseaux aux œufs hors normes, oisillons qui migrent déjà…

Et parmi eux, des colibris, les plus petits oiseaux de la planète, les plus rapides et les plus entêtés aussi, les seuls à pouvoir voler à reculons, ou la tête en bas, à faire du sur-place… comme les immigrés et les immigrants, ces pollinisateurs polyglottes sans lesquels nulle fleur n’éclorait. Toujours dans l’urgence, au bord de la rupture, leurs ailes battant inlassablement dans l’immensité du monde et l’effort de la survie. Infatigables par nécessité, ils volent dans tous les sens et sans répit car leur vie en dépend, même dans l’obscurité, même les ailes brisées.

Ils volent à reculons, en rêvant d’un retour improbable vers un pays d’origine de timbres-poste ; l’en-avant et le retournement dans le même élan de survie, où bourdonnent des histoires d’exil, singulières et universelles, qui n’ont de sens que dans la renaissance. » (Sabine Huynh, quatrième de couverture)

 

Format 16 x 24 cm, avec des illustrations de Christine Delbecq.
Prix de vente : 19 €
ISBN : 978-2-35128-085-0

 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut